Retrouvez-nous sur l'un des sites sociaux ci-dessous:

    Retrouvez-nous sur Facebook Retrouvez-nous sur Twitter btn lien yout    
  Retrouvez-nous sur Instagram Retrouvez-nous sur Tumblr  

 

 

LE CONTEXTE

contexte

LE GRIND: "Massacre de dauphins appelés globicéphales aux îles Féroé. Le grind est issu d’une tradition ancestrale autrefois également pratiquée sur les iles écossaises des Shetlands mais qui ne se maintient aujourd’hui que sur l’archipel féringien, rattaché au Danemark".

 

"Grind" signifie aussi globicéphale en féringien. Un seul et même mot pour définir à la fois le dauphin et sa mise à mort: pour les féringiens, les globicéphales n’existent que pour le grind. Si le massacre des phoques au Canada est le plus grand massacre de mammifères marins au monde, le grind aux iles Féroé est le plus grand massacre de mammifères marins en Europe. Il ne fait l’objet d’aucun commerce et n’a aucune réalité économique. Il est pratiqué uniquement par tradition.

"Transmission de doctrines (religieuses, morales, politiques…), de légendes, de faits historiques de génération en génération issues d’un passé parfois immémorial. La tradition est ce qui est transmis".

Autrement dit la tradition est ce que l’on fait pour la principale raison que ceux qui nous ont précédé l’ont fait. Il s’agit d’une habitude. Si la tradition est un argument suffisant à lui seul pour justifier le grind, alors nous devrions également admettre certaines pratiques en France ou ailleurs que nous jugeons pourtant moralement inacceptables. Pratiquées pendant des siècles et jugées acceptables par nos aïeux, elles sont désormais jugées inacceptables et ont été (plus ou moins) abolies aujourd’hui. Pour l’essentiel, elles ne sont pourtant que tradition. Quelques exemples: l’excision, la discrimination raciale et sexuelle, la lapidation, l’immolation, la peine de mort, le cannibalisme, l’esclavage…

Par ailleurs, en ce qui concerne le grind, les massacres d’aujourd’hui n’ont plus rien de traditionnel: les bateaux à moteur et les jet-skis ont remplacé les barques traditionnelles et les téléphones portables avertissent tous les chasseurs de la ville du passage d’un groupe de dauphins à proximité.

Faire un don